Seulement deux équipes en lice, vacances scolaires obligent.
Les U18 filles se sont inclinées 28 à 26 à Kingersheim en Championnat de France après avoir été menées de 6 buts à la mi-temps. Dommage qu’elles aient mis du temps à rentrer dans le match, on retiendra leur belle remontée en seconde période qui les a vu revenir à 1 malheureux but à quelques minutes de la fin. A Achenheim (contre l’ATH) ce samedi 16h, il faudra jouer dès le début, gommer les mauvaises passes ou réceptions, et pourquoi pas rêver à un titre au terme de cette saison.
Les U11 F2 iront elles à Côteaux dimanche matin pour un match reporté, après avoir perdu 9-3 contre le FCM2. L’équipe Une a elle perdu contre Wittenheim qui, bizarrement, a joué en 0-6.
Trêve hivernale donc pour les autres, dont les U13 F, deuxièmes aux poules de brassage et qualifiées pour la poule haute du championnat du Haut-Rhin. Elles attendent le nouveau calendrier pour les 5 derniers matchs de la saison qui permettront de déterminer le champion.

Le Graal que les Masculins 1 peuvent conquérir après leur probante victoire à Côteaux. Et pourtant, sans colle, sur un sol glissant, perdant rapidement Karim Mankour (mais d’autres se sont montrés en défense du coup), le piège était là. Mais ils ne sont pas tombés dedans, avec un Teuteu bien en place dans ses cages, une défense solide, ils ont quasiment toujours fait la course en tête, sans jamais réussir à faire le trou… pour le suspense… Il reste 7 gros matches où les Jaunes et Noirs seront attendus partout.
C’est la même chanson pour la Une Féminine, toujours en tête de la Prénationale, avec sa 14ème victoire sur 15 rencontres, décrochée contre Ingwiller/Bouxwiller (33-19). Le coach a pu faire tourner son effectif et préparer les prochaines échéances, et notamment un difficile déplacement à Hoenheim, qui succèdera au quart de finale de Challenge d’Alsace à Strasbourg-Sud (10/03).
A noter encore la belle prestation et résistance de la Deux Féminine à Colmar (défaite 24-19), une équipe formée d’anciennes aguerries aux joutes régionales et nationales. D’après le coach d’un jour, et ancien de la maison, Eric Wilhelm, la surprise aurait pu être créée avec un peu plus de fraîcheur physique.